dimanche 28 août 2016

Je t'amitié

L'amitié… Quand j'ai regardé dans le Larousse, j'ai trouvé cette fadasse définition « Sentiment d'affection entre deux personnes ; attachement, sympathie qu'une personne témoigne à une autre ».
Après, chacun a une définition, une idée et un vécu de ce que c'est. C'est personnel bien sûr. Alors je vais juste vous parler de l'amitié, selon moi.

Pendant très longtemps, je n'avais pas beaucoup d'amis voire pas d'amis du tout et cela m'allait très bien : cela demande du temps et de la disponibilité d'avoir des amis. Ce ne sont pas des potes ou des connaissances. Remarquez, je n'avais pas plus de potes que d'amis, je n'ai jamais été très douée pour les relations sociales. Ajoutez à cela que j'avais l'impression de venir d'une autre planète et de ne pas avoir les codes de celle sur laquelle j'avais échoué. J'étais timide, introvertie, gauche, hypersensible et solitaire. J'avais une galaxie entière de mondes variés en moi (ce qui est souvent le cas lorsque l'on est différent-e). J'avais, en outre, le besoin de devoir constamment m'excuser d'être là. Pas le plus simple pour se lier d'amitié.

Petit à petit j'ai grandi et j'ai mûri. Cela ne veut pas dire que c'est hyper facile mais j'ai appris à dépasser certaines de mes peurs et à aller à la rencontre de personnes.

L'amitié c'est de l'amour.

Je suis plusieurs fois tombée en amitié, paf comme ça : on se rencontre et à la minute il y a comme une reconnaissance de l'autre. Comme si on se connaissait déjà mais qu'on ne le savait pas. J'ai aussi rencontré des personnes dont je me suis dit, au premier abord, qu'elles seraient des relations agréables pour aller boire un verre de temps en temps et qui sont devenues des amies. Et ce sont des relations qui durent. J'ai des amies qui vivent loin, vraiment loin mais cela fait 25 ans que ça dure et cela n'est pas près de s'arrêter.
Je fais le distingo entre amis, potes, relations amicales et connaissances. Je ne l'exprime pas forcément parce que le langage commun utilise amis dans un sens large. Mais pour moi les amis sont des Amis.
Avoir des amis n'a rien d'anodin. La relation avec chacun-e se bichonne, s'entretient et il faut en prendre soin. Cela ne veut pas dire s'appeler toutes les semaines ou constamment se voir. En revanche cela veut dire être là dans les bons moments comme dans les moments les pires. Et il y peut y en avoir. Cela veut dire envoyer un petit mot sans raison aucune juste pour dire « tu me manques » ou « hey, y'a Bruce qui passe bientôt, on fait comme d'habitude ? » (= on y va ensemble comme on le fait depuis plus de 20 ans et on chante, danse, hurle comme quand on avait 20 ans) ou « omagad tu sais pas ce qui vient de se passer ???!!! ». Cela veut dire aussi écouter pleurer au téléphone ou prendre dans ses bras, dire les choses comme elles sont avec bienveillance mais sans complaisance, avoir des fous rires à en avoir mal au bide. Cela veut dire parfois faire des choses qui nous embêtent un peu mais qui aident (et au fond qui finissent par faire plaisir d'une certaine manière parce que c'est pour les amis et ça rend service).

L'amitié n'est pas une voie à sens unique. C'est un échange pas forcément constant ni symétrique mais qui au final est équilibré.
L'amitié c'est de la joie, de l'intensité ou de la sérénité, c'est de la loyauté, de la fidélité. Parfois c'est de la douleur, de la colère, des incompréhensions, des déceptions et des ruptures.
C'est répondre présent. Parfois tu dis juste « où et quand ?» et tu y vas, parce que c'est comme ça et c'est tout. Il y a des amis pour qui tu enterrerais les corps ou pour qui tu servirais de bouclier. C'est grandir ensemble aussi je crois, apprendre les uns des autres.



J'ai cherché longtemps une expression en français qui résume ce que je ressens vis à vis de mes amis. J'ai de la chance ? Je suis privilégiée ? Nope, cela ne traduit pas ce que je ressens profondément. Il y a une expression en anglais qui la résume bien et dont la traduction française lui fait, en ce qui me concerne, perdre tout son sens et lui donne une connotation qui ne me plaît pas, donc je vous la livre en VO : I am blessed.
Je suis entourée d'amis (beaucoup plus d'amies en fait) incroyables, formidables, exceptionnel-le-s. Des personnes magnifiques. Je les aime. Je me demande parfois par quel miracle je me retrouve à avoir de si belles personnes dans ma vie (oui, je lutte contre le sentiment d'imposture depuis 40 ans et malheureusement si j'ai gagné certaines batailles, je suis bien loin d'avoir gagné la guerre).
Ces amies, je peux leur dire tout, sans fards, sans filtres. Je peux pleurer, raconter les petites choses mesquines, mes failles. Elles écouteront sans juger et voilà. Et aussi, il y a les discussions pendant des heures au plus noir de la nuit en pleine crise de couple, l'aide proposée pour les études, les colis pleins de douceurs qui arrivent, les messages sur le répondeur, le billet d'avion qui arrive dans ta boite mail et le message « on t'attend » (oui, oui, pour de vrai. Ma boite de mouchoirs y est passée), les discussions à n'en plus finir, les blagues nulles qui arrivent sur le téléphone mais qui font rire aux éclats, la présence sans relâche même discrète quand tu es au fond du trou, et tellement plus encore... 

Parfois c'est tellement grand que je ne sais même pas comment avoir une forme de réciprocité. Je reçois tellement et j'ai l'impression de ne donner que des miettes.

Mais on s'aime. Sans toujours se le dire. Mais c'est là et on le sait (enfin, j'espère).

Alors toi là-bas, toi plus près depuis peu, toi dans tes montagnes, you over there, toi qui aime le thé, toi devant ta pinte ;-) , toi au cœur élégant, toi si colorée, toi menue et si entière, toi et toi puis toi aussi. J'en oublie en plus, pardon…
Chacun-e, je te regarde au fond des yeux et du cœur : merci d'être dans ma vie. Je t'amitié, si fort si tu savais. 
 

3 commentaires:

  1. Superbe texte ! Très belle description/définition de l'amitié.
    Je t'amitié beaucoup.
    Sophie M

    RépondreSupprimer
  2. Je t'amitié plein et je te le dis : "je t'aime" .... parce que tu le vaux bien !

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce texte. Je vais pouvoir amitier à fond !
    Eva M

    RépondreSupprimer